Amortisseur 1200 XJR

Après être passé en fourche inversée et roue arrière en 17 pouces, les amortisseurs d'origines ont vite avoués leur faiblesse, surtout après 15 ans et 88 000 kms...

Il fallait donc les remplacer.Oui mais par quoi ? De l'avis de nombreux propriétaires les Ohlins étaient les meilleurs, et aussi les plus chers, 1290 € la paire, cela n'était pas dans mon budget.
Beaucoup montent aussi des amortos de xjr, ou xjr SP. Ceux de la SP sont aussi des ohlins, mais ne présentant pas les réglages en hydrauliques des "vrais". Ceux de la xjr "normale" sont des amortos gaz/huile estampillés Yamaha.

En parcourant les forum traitant de la xjr, il apparait que le pointfaible de cette moto est aussi ses amortisseurs. Ceux ci se mettent àfuir après quelques dixaines de milliers de kilomètres.

En cherchant un peu plus, je suis tombé sur un article traitant de la réfection de ceux-ci, bingo, il ne restait plus qu'à en trouver d'occase, à petit prix.

Après quelques mois, me voici en possession d'une paire d'amortos de 1200, en état moyen et commençant légèrement à fuir, il ne me restait plus qu'à me mettre au travail :

La première chose à faire est de se fabriquer un compresseur de ressort afin de pouvoir désassembler les amortos. Le mien est fait avec 2 tiges filetées de 6 mm et d'une plaque de médium de 22mm d'épaisseur.

compression
Installer l'amortisseur et fixer le compresseur, une fois le ressort suffisament comprimé.

rondelle
Enlever la "rondelle de maintien

 

valve
Vider la bouteille d'air en démontant la valve, pas d'inquiétude, on ne risque rien, la quantité d'air étant très faible, si il en reste encore ce qui n'était plus le cas dans les miens.

circlips
Faites sauter la rondelle de propreté du corps de l'amortisseur, à l'aide d'un marteau et d'un tournevis. Elle est juste emboitée, puis, poussez, avec là encore un tournevis, sur le groupe d'étanchéïté afin de le faire descendre de quelques millimètres, de façon à pouvoir dégager le circlips.

démontage
une fois le circlips enlevé, tirer doucement sur la tige d'amortisseur afin de démonter la partie hydraulique.
Attention, il risque de gicler un peu d'huile. Une fois la partie "amortissement hydraulique" sortie, vider la vieille huile, dévisser la bombonne d'air et la vider aussi de son huile.
Mesurer la distance  piston/extrémité de la bombonne puis passer un tournevis à travers le trou de la valve d'air et pousser doucement le piston jusqu'à ce qu'il sorte complètement. 

valve
Mesurer le diamètre de votre valve, repercez au besoin la bombonne, fixer la valve de roue, remplacer au besoin le joint torique du piston et le remonter à la même place. Vous aurez du mal à l'enfoncer, car l'air prisonnier l'empèche de reculer, il faut donc démonter l'obus de la valve, ou bien appuyer dessus de façon à chasser l'air au fur et à mesure que l'on fait avancer le piston.

 

  • Chauffer légèrement la base de la tige de l'amortisseur, au niveau de l'oeillet de fixation, de façon à bruler le frein filet et faciliter son démontage.
  • Une fois la fixation dévissée, sortir le groupe d'étanchéïté

 

cache poussière
Faire sauter le cache poussière à l'aide d'un petit tournevis, puis sortir le joint de tige et la petite entretoise en téflon blanc.
C'est ce joint qui assure l'étanchéïté de l'ensemble. Il apparait qu'il existe au moins 2 montages, l'un avec un joint de 12.5X22X7 et l'autre (le miens) avec un joint de 12.5X18X3. Ce joint est introuvable, il a donc été remplacé par un joint de tige hydraulique de 12X18X5 et l'entretoise en teflon n'a pas été remontée. Cela ne pose aucun problème d'étanchéïté pour le moment.

joint torique
Remplacer, si besoin est, les joints toriques et remonter le tout. Un petite astuce consite à enrubanner de ruban adhésif le filetage de la tige d'amortisseur, de façon à ne pas blesser le nouveau joint .

  • Faire sauter la capsule masquant la vis de remplissage en plantant un clou dedans et en faisant levier pour la déboiter. Nettoyer le corps de l'amortisseur à l'aide d'alcool et repeindre si nécéssaire.
  • Revisser l'oeillet de fixation en prenant soin de mettre du frein filet.
  • Remonter le tout, ne pas oublier de remettre en premier les bagues de précontraintes du ressort, j'ai pour ma part remonté le circlips de réglage d'un cran. 

circlips
Position initiale du circlips, avec la possibilité de le descendre de 2 crans afin de donner moins de précontrainte au ressort

  • On va maintenant remplir l'amortisseur d'huile. Suite aux conseils trouvés sur les forum xjr, j'ai mis de l'huile 5w, c'est la viscausité maximun, à mon avis, à ne pas dépasser. Pour avoir quelque chose de plus souple essayer avec de la 2.5w.

     
    perfusion
    Pour faciliter le remplissage et avoir une purge parfaite j'ai confectionné une "perfusion".

     

    perfusion
    Trouver d'abord du tube platique ou laiton de 3 mm extérieur.Percer à 3 mm une vis CHC (c'est plus facile pour centre le forêt), et y coller le tube en le laissant dépasser de 2-3 m de part et d'autre. Acheter en magasin d'animalerie du tube souple transparent destiné à l'alimentation en air des poissons. Couper le fond d'une vieille bouteille, et enfonce dans le bouchon, 3-4 cm de tube laiton. Accrocher en hauteur la "perfusion" et relier, à l'aide du tuyau souple, la bouteille à l'amortisseur. Remplir la bouteille de 250 ml d'huile hydraulique, et commencer à "pomper" doucement l'amortisseur.purge

    Commencer cette opération avec l'amortisseur dans cette position, c'est à dire vis de remplissage vers le haut, puis l'incliner de façon à mettre bien l'amortisseur vertical, de façon à terminer la purge.

     

    purge
    Quand il n'y a plus de bulles d'airs qui remontent dans le tuyau souple, la purge est terminée et vous devriez avoir passé 200 ml d'huile. Débrancher alors la perfusion et remettre la vis de remplissage. Pour s'assurer de la qualité de la purge, retourner votre amortisseur, tige hydraulique vers le haut, et enfoncer là doucement, si il reste de l'air vous le sentirez aisément : les premiers millimètres n'opposant aucune résistance à l'enfoncement.

     

    gon,flage
    Si la purge vous semble correcte, on peut passer au gonflage de la bombonne. Idéalement il faudrait le faire à l'azote, car celui-ci est beaucoup plus stable en pression lors des changements de température. Pour ma part je le fait à l'air, avec une bonne pompe à main, munie d'un manomètre.
    J'ai commencé par gonfler à 10 kg, mais cela était un peu trop, l'amortisseur étant vraiment raide.6-7 kg semble être un bon compromis.

    • Remonter le ressort.
    • remonter les amortos et aller essayer votre bécane, vous devriez être surpris du comportement...

     

    Le temps passé est d'environ 1 heure par amorto, et le coût d'environ 50 € se décomposant comme suit :

    • huile hydraulique : 17 € le litre (avec un litre on reconditionne 4 amortisseurs)
    • joints hydrauliques: 5 € pièce (il en faut 2)
    • valves chromées à visser : 6.5 € pièce (il en faut 2)
    • Joints toriques :comme je les ai pas remplacé j'ignore leur prix mais cela ne devrait pas dépasser 5 € pour l'ensemble.

     

    Suivre la discussion sur ce sujet dans le forum

      Dans les forums...

      Les blogs des membres

      Tamax Tweets